Mme Francine BORN,  nous conte l' histoire du point de Vauvert, comment , elle l 'a  découvert,  reproduit,  nommé,  partagé, enseigné.   Beaucoup de boutisseuses  souhaitent apprendre ce joli petit point qui nous vient d'une seule paroisse  Vauvert dans le Gard.

 Petite histoire du POINT DE VAUVERT

Par Francine BORN (de Nîmes)

C’était il y a une quinzaine d’années, à l’occasion d’un de mes cours de boutis, sur Nîmes.

Comme souvent, une élève me montre un ouvrage ancien et me demande : « Serait-il possible de restaurer ce boutis ? »

La remise en état d’un ouvrage ancien est toujours très délicate, donc, prudente, je réservais mon avis, examinant l’ouvrage avec attention.

Il s’agissait d’un pétassoun très abîmé, tant au niveau des fils, que de la texture de sa toile.

Ma réponse ne pouvait qu’être négative.

Mais toute à mon expertise, scrutant le détail des motifs, j’apercevais un petit quadrillage minutieux, très différent de tous ceux que je connaissais. A bien regarder, il était constitué d’une suite de petits points réalisés alternativement, une fois non l’autre : un point piqué sur un demi-centimètre, le demi-centimètre suivant non piqué; et ainsi de suite, dans une série de sauts très réguliers, présentés en quinconce. Le méchage final donnait un rendu très harmonieux, tel un petit caillebotis finement ciselé.

Ce point semblait particulièrement adapté pour recouvrir le fond d’un boutis ou simplement l’intérieur d’un motif.

La permission de le reproduire m’ayant été accordée par sa propriétaire, j’en réalisais un croquis à main levée et, le soir même, tirant l’aiguille sur ma pièce de batiste, je tentais de redonner vie à cet étonnant petit point.

Toute excitée par cette découverte, et rassurée par une exécution qui confortait mes observations, je téléphonais vite à Madame GAUSSEN pour partager cette trouvaille.

Outre notre proximité géographique, Madame Gaussen constituait la seule vraie référence en la matière et c’est grâce à son savoir et son enseignement que j’avais pu, moi-même, accéder à l’authentique technique du Boutis.

Ma description téléphonique ne semblait pas la convaincre ; plutôt sceptique au bout du fil, elle était tout de même assez intriguée pour me proposer de venir lui montrer mon ouvrage dès le lendemain, ce que je m’empressais de faire.

La surprise devait vite laisser place à l’enthousiasme, mon petit essai ayant conquis notre « pionnière » du boutis provençal.

Tout en étant enchantée de voir revenir au jour une variété de point jusqu’alors disparue, Madame Gaussen me confiait regretter de ne pas l’avoir connu avant la publication de son livre, « Le manuel de boutis » (aujourd’hui épuisé, au grand regret de nombreuses passionnées).

Je prenais alors l’avis de plusieurs collectionneurs et antiquaires qui m’indiquaient avoir rencontré cette réalisation sur plusieurs ouvrages, tous réalisés sur la commune de Vauvert.

Ces œuvres, datant vraisemblablement du 19ème siècle, semblaient avoir été conçues par un groupe de personnes appartenant à la même paroisse.

Telle une découvreuse, je prenais la décision de baptiser ce point : POINT DE VAUVERT.

Dans les semaines qui suivaient ce que je venais de vivre comme un évènement (dans le sens où une naissance est qualifiée d’ « heureux évènement »), je ne m’en ouvrais qu’au petit cercle des spécialistes locales de la broderie provençale.

Mais, dès le mois suivant, alors que j’étais sollicitée pour initier à la technique du boutis un groupe d’américaines « quilteuses », de passage à Paris, je proposais la réalisation d’un ouvrage original, à partir d’un dessin que j’avais spécialement fait réaliser par l’équipe de Boutis Provence, sous le coup de crayon du dessinateur Yves Emmanuel Maurel.

Dans ce tout nouveau patron apparaissait une série de motifs permettant d’incorporer pour la première fois le POINT DE VAUVERT.

Ainsi, après avoir traversé les âges, ce petit point inventé dans le Gard allait traverser les océans, pour se retrouver animé sous les doigts de boutisseuses débutantes du Nouveau Monde.

La suite allait s’enchaîner tout naturellement, et j’intégrais bientôt l’apprentissage du POINT DE VAUVERT à tous mes cours d’initiation, au plus grand plaisir de mes élèves de la Vieille Europe.

 Merci Mme Born

bar-fleur-rose-petite

   Vous pouvez rencontrer  Mme Born  dans  :   ces COURS DE BOUTIS ET EXPOSITIONS

 

Elle sera présente au salon Cés'Art (salon des créateurs d'art) qui se déroulera à Caissargues du 19 au 27 Novembre 2011

 Vous y trouverez toutes les fournitures pour le boutis ainsi que de très beaux patrons etc....

A vos aiguilles !!!
 

Du 19 au 27/11/11

Caissargues

Exposition Boutis Provence

Fournitures Boutis et Piqué

Centre Saint Exupéry

Zone Euro 2000

07/12/2011

Montpellier

Boutique Anne Ouvrages,

28 rue Paul Brousse

Perfectionnement

04.67.92.50.92

09/12/2011

Nîmes

2 rue Paul Painlevé

Initiation

04.66.81.25.31

06.03.68.81.86

Bonne rencontre

Bonne réalisation de  boutis

bar-fleur-rose-petite           bar-fleur-rose-petite