En ce début d’année France BOUTIS porte encore le deuil.

Isabelle Thurin,, une des quatre pionnières qui ont eu le courage de créer France Boutis, vient de nous quitter.

3

Nous pleurons une amie, elle savait manier l’aiguille comme aucune autre, elle prenait beaucoup de plaisir à transmettre et à partager et toujours avec gentillesse et patience

Elle était notre point d’ancrage pour le boutis, à la moindre hésitation elle trouvait une solution.

N’oubliez pas chaque fois que vous prendrez un ouvrage et que vous installerez votre tambour de bien faire un petit décalé entre les deux cercles Isabelle disait toujours que le travail n’en serait que meilleur.

Isabelle  tu vas nous manquer et, tu   nous manques déjà.

En hommage à Isabelle  retrouvons nous lundi à 14 h au crématorium de Nîmes un boutis à la main.

1

flersflers